Le secteur des jets privés est sorti indemne de la pandémie de Covid-19, certains prestataires faisant même état d’une augmentation de leur chiffre d’affaires. Mais malgré cette bonne performance économique, les avions privés sont beaucoup plus polluants que les vols commerciaux et leurs émissions ont augmenté au cours des 15 dernières années.

Un rapport de 2019 a montré à quel point les jets privés sont mauvais pour l’environnement.

Une étude de 2019 a examiné l’impact environnemental des jets privés, et les conclusions ont été plus que choquantes. Le rapport a révélé que les voyages en jet privé au Royaume-Uni contribuent à eux seuls à environ un million de tonnes d’émissions de CO2 par an, selon l’Evening Standard. C’est à peu près la même quantité qu’un total de 450 000 voitures créerait dans le même laps de temps.

Une étude similaire du groupe de réflexion Common Wealth a également montré qu’il y avait 128 000 vols en jet privé entre le Royaume-Uni et l’UE en 2018. L’étude poursuit en disant que les passagers de jets privés représentent 10 fois plus d’émissions de gaz à effet de serre qu’un voyageur commercial, et 150 fois plus que les voyageurs en train.

Les stars sous les feux des critiques

Les jets privés sont le plus souvent mobilisés par des stars ! Ces dernières sont vivement critiquées à cet effet. Dans certains pays comme la France, même les voyages interne en avions privés sont mal perçus. Récemment, une polémique a été soulevée au sujet du club PSG. Des journalistes ont notamment suggéré au club de privilégier les voyages en train plutôt qu’en avion. Les experts en aviation comme Bertrand Vilmer (qui est intervenu sur le parisien : https://www.leparisien.fr/faits-divers/incident-a-latterrissage-du-vol-new-york-paris-pourquoi-les-premieres-conclusions-de-lenquete-visent-les-pilotes-28-04-2022-QIH7U354DNA7PFFUTPM7MZ6YJY.php)  sont vivement invités à participer à ce débat, et à trouver les moyens nécessaires pour décarboniser le domaine de l’aviation.